Comme beaucoup de naturalistes, allier découverte nature et confinement n'est pas une chose simple surtout si vous habitez la ville.

Je m'étais dit qu'explorer les alentours dans le rayon d'un km autour de chez moi ne permettrait pas de découvrir des choses intéressantes. Eh bien, je m'étais complètement trompé !

Prospecter en ville, alors que les tontes des prés et pelouses du voisinage n'avaient plus lieu, a permis à beaucoup d'espèces de prospérer et de reconquérir en partie l'espace urbain habituellement plus hostile à leur encontre !

Je vous propose donc dans ce post, un peu étrange, de venir les découvrir.

Commençons par un pré pas très éloigné de chez moi,  où j'ai pu rencontrer un certains nombre d'insectes.

Parmi ces insectes, les papillons étaient les plus représentés et m'ont permis de capter des instants magiques !

J'ai aussi profité de ce moment particulier de notre histoire commune pour faire un relevé des orchidées du secteur (rayon 1 km), chose que je n'aurais sans doute jamais faite en temps normal, ou alors avec bien moins d'assiduité ;o)

Parmi toutes les espèces présentes sur ma commune, il y en a une qui est un pur joyau, c'est l'Ophrys miroir (Ophrys speculum). Je précise tout de suite que je ne communiquerai pas son emplacement, cette espèce étant dans une zone privative.

Cette période, qui logiquement se termine ce 10 mai, restera sans doute dans l'esprit de tous comme un moment très particulier.

Il aura été pour moi, au niveau aspect naturaliste, l'opportunité de découvrir l'environnement urbain proche et qui est finalement assez diversifié. J'espère simplement que l'on apprendra de ces moments particuliers en limitant les "entretiens" des pelouses et prés communaux qui pénalisent la biodiversité.

A bientôt pour de nouvelles découvertes nature !

 

X

Evasion En Images

Copie ou reproduction interdite sans autorisation de l'auteur Pour revenir au site appuyez sur la touche F5